Recherche


Rechercher dans ce Blog


dimanche 7 septembre 2014

Cauchemar

Froide nuit d'hiver
Les ténèbres rampent
Tu ne peux voir au travers
Tu es seule sans lampe
Les ténèbres s'insinuent
Ta frayeur continue
Des bruits sourds
C'est la porte
Il faut que tu sortes!
Tu cours dans les faubourgs
Prends des détours
Cherches un recours...
Là, une lumière un espoir
Peur que d'une chose : choir
Rapidement tu t'élances
Ici t'attend avec indolence
Un monstre, ton cauchemar
Tu rêvais, tu te marres!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire