Recherche


Rechercher dans ce Blog


samedi 4 octobre 2014

Enfermé

L’espace vide de ma cellule
Raisonne de multiples bruits
Isolé sans même un pull
Comme ration : un pov'fruit
De mon imagination féconde
Passe par ici quelque souris
Affamés, sans rien, sans riz
Les barreaux provoquent une onde
Une musique sans harmonie
Elle seule partage mon lit
Même mon esprit paraît creux
Je vois dehors les gens heureux
Me roule en boule et attend
Qu’enfin on se souvienne de moi
Qui hier était un grand dirigeant
Qui hier était de votre empire, le roi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire