Recherche


Rechercher dans ce Blog


lundi 10 novembre 2014

Déchiré

Souviens-toi des pleurs et des rires
De leurs regards et de leurs ires
Car il ne restera que ça d'eux 
Quand tu seras loin à des lieux

Mal de crâne à cette stupide idée
Tu te sens mou, idiot et vidé
Tu sais que c'est juste imbécile
Tu penses que c'est trop facile
De garder ceux auquel tu tiens
Alors qu'il s'agit d'une fin
La fin de tout ce que tu ressens
ça te vide de tout ton sang 
Te glace le coeur et l'esprit
Tu as perdu ce dont tu t'es épris
Tu t'en rends compte soudainement
Tu tentes de te redresser vaillamment
Mais c'est juste pour t'échouer après
De vivre à nouveau tu n'es pas prêt

2 commentaires:

  1. Vraiment superbe celui-là, plus encore que les autres. Ton plus beau texte à n'en point douter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme d'hab j'ai juste à te remercier infiniment pour tes compliments

      Ça me touche de réussir à te toucher toi <3

      Supprimer