Recherche


Rechercher dans ce Blog


dimanche 23 novembre 2014

Ombre

Regardez mon être puis mon ombre
Lequel des deux est le plus sombre
Contempler donc les étoiles éteintes
De ma grande et douce joie feinte
Ces étoiles mortes, perdues dans les larmes
Cette tristesse qui m'accable, me désarme
Que dire à ce moment, ou les pensées s'achèvent
J'entre maintenant et pour toujours dans un rêve
Un long et heureux sommeil rempli de joie
Enfin je connaîtrais tout de moi
Je verrais de l'extérieur mon corps
Puis partirais pour un beau port
Celui qui offrira l'éternité
Celui qui est juste fatalité...

2 commentaires:

  1. Superbe thème encore une fois, gg mon Ratounet. C'est toujours un plaisir que de te lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme d'hab un remerciement rituel , le principe est autant de me faire plaisir que de contenter celui qui éventuellement tomberait dessus . Donc merci bobo

      Supprimer