Recherche


Rechercher dans ce Blog


lundi 15 décembre 2014

Le réveil

Soudainement j'ouvre les yeux
Me réveille c'est pas l 'mieux
Je sors de ma sieste brève
Car je t'ai vu dans mes rêves

Tu me chamboules et me tues
Pourquoi est tu si loin;
Mon doux et magnifique destin?
Pourtant là je t'ai vue

Tu étais devant moi, irréelle
Je te voue un ardent amour
Tu es tellement belle
Mon esprit me joue des tours

Tu es ancrée dans mon crâne
Et jamais non jamais tu ne fanes
Car tu es l'astre de mes jours
Et gardienne de mes nuits d'amour...

4 commentaires:

  1. C'est moins triste que d'habitude, gg !
    Cependant cela n'en n'est pas moins superbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a quand même un certain désespoir dans l'absence de l'autre

      Merci :)

      Supprimer
  2. En effet, mais c'est plus gai qu'à l'accoutumé.

    RépondreSupprimer