Recherche


Rechercher dans ce Blog


mardi 20 janvier 2015

Première Expédition

L'astre lunaire étincelle
Sur un pays obscur et sombre
L'air lourd semble irréel
Le sol brulant semble fondre

Aucun être végétal ou animal
Aucune construction humaine
Tout respire la désolation du mal
Nos recherches sont vaines

Dans cet endroit abandonné
Que même le soleil a fui
À cause d'une faute non pardonnée
Qui on peut le dire en est le fruit

Pourtant on nous a envoyés là
Chercher je ne sais quoi
Qui est tombé un jour ici-bas
Comprenez mon léger désarroi

Nous avançons prudemment
Pas à pas bien méfiant
Sans bruit carrément
Dans un silence stupéfiant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire