Recherche


Rechercher dans ce Blog


lundi 12 janvier 2015

Succube


L'ange tel un corbeau prend son envole
Il bat de ses puissantes  ailes  puis décolle



Succube noire aspirant le coeur
Elle suce ta vie avec douceur



Nue, elle repose devant moi fragilement
Je lui ai donc tendu la main gentillement




Reine des ténèbres et de l'ombre féconde
On la confond parfois avec la colombe




Quand elle pleure , c'est du sang qui s’écoule 
Et à ces moment là c'est ma vie qu'elle chamboule




Démonique jusqu'au bout des cornes et dans le yeux
C'est en me mordant qu'elle me fait me sentir mieux 




Elle es provocante et vraiment très attirante,  
Je veux la sentir contre moi, vivante




Jusqu'au jour ou sa nature ressortira
Alors là soudain loin elle s'en ira




Voyager dans les cieux inatteignables 
Me laissant pour toujours seul à ma table




Parfois je rêverais d'elle, de la beauté
En décrivant toute sa nudité



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire